mardi 21 novembre 2017

Tueries de masse, psychologie de masse et autodéfense

Article original de Brandon Smith, publié le 9 novembre 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Il existe une corrélation malheureuse entre les crises, les catastrophes et la psychologie de masse. Pour ceux qui ont une mémoire décente remontant assez loin dans le passé, vous avez peut-être remarqué que la fréquence des attaques et des tragédies qui se déroulent aujourd’hui dans le monde s’est accrue bien au-delà de ce qui se passait il y a 10 ans. À tel point que beaucoup dans le public ont dépassé le mode de l’indignation et ont maintenant adopté celui du laisser-aller.

La question des tueries de masse, par exemple, a inspiré un débat fiévreux sur le droit de porter des armes à feu. Pas beaucoup plus. Bien que je sois heureux que les tentatives incessantes des gauchistes d’exploiter chaque tuerie comme un outil pour leur programme de confiscation des armes soient passées au second plan, je vois une tendance dans une autre direction qui est tout aussi dangereuse. Cette tendance est un mouvement vers l’acceptation que « ces choses arrivent », au lieu d’une discussion saine sur de vraies solutions (et imposer plus de contrôle sur les armes à feu ne fait pas partie des solutions).

Le chemin de fer de BTK est le couloir turc de la route de la soie vers l’Asie centrale

Article original de Andrew Korybko , publié le 6 novembre 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Baku-Tbilisi-Kars (BTK) Railway
Chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars (BTK)


Le président Erdogan a déclaré que le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars est « un maillon important dans la nouvelle route de la soie, qui relie l’Asie, l’Afrique et l’Europe » lors de la cérémonie d’ouverture de ce couloir de connectivité transnational.

Les Premiers ministres de la Géorgie, du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan, ainsi que les ministres du Tadjikistan et du Turkménistan ont également assisté à l’événement, démontrant ainsi son large intérêt géographique. Erdogan espère dans l’immédiat qu’il renforcera les relations globales entre la Turquie et ses compatriotes d’ethnie turque en Asie centrale, et que par la suite le chemin de fer BTK pourrait être utilisé par les Européens et les Nord-Africains pour se relier à cette région enclavée. En fin de compte, l’objectif est de transformer ce corridor sud-central en une nouvelle route de la soie bien placée rattachant les coins occidentaux et orientaux de l’Eurasie en reliant l’UE à la Chine. Et si, après un rapide coup d’œil à la carte physique, la route semble un peu tortueuse, la politique dit le contraire.

lundi 20 novembre 2017

Du féodalisme vers l’avenir : comment la révolution du prince rouge pourrait moderniser la monarchie

Article original de Andrew Korybko , publié le 8 novembre 2017 sur le site The Duran
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Le “prince rouge” Mohammed Bin Salman essaye de faire l’impensable – moderniser l’Arabie saoudite à travers une “révolution” anti-féodale – mais il va faire face à beaucoup de résistance à chaque étape, et son échec éventuel signerait inévitablement la destruction future du Royaume.

Le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman a parfaitement exécuté ce qui ne peut être décrit que comme un coup bolchevik anti-oligarchique contre  l’“État profond” durant le week-end, contrecarrant préventivement un complot royaliste pro-américain pour le renverser en réponse aux réformes socio-économiques et religieuses qu’il a lancées dans le cadre de son ambitieux programme Vision 2030, ainsi que de ses nouveaux partenariats avec la Chine et la Russie.

Une falaise de Sénèque pour le Web tel que nous le connaissons ?

Article original de Ugo Bardi, publié le 1er Novembre 2017 sur le site CassandraLegacy
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


Nous ne pouvons plus ignorer cette évidence. Le “Web”, conçu comme une constellation de fournisseurs d’information indépendants, est en train de mourir. Il traverse sa falaise de Sénèque, remplacée par un « Trinet » contrôlé par les trois géants Google, Amazon et Facebook.


Je l’ai remarqué avec les statistiques de “Cassandra’s Legacy”. Vous pouvez voir comment la baisse du nombre de contacts a été constante au cours de la dernière année.

dimanche 19 novembre 2017

Traductions

L'objectif de cette page est de donner accès à une information internationale à ceux qui ne comprennent pas l'anglais. La langue est une barrière pour certains et il est du devoir de ceux qui le peuvent de proposer le point de vue des autres peuples pour que tous, nous puissions nous comprendre sans l'intermédiaire des filtres de nos médias. Les citoyens américains ont un point de vue, les allemands aussi ainsi que les russes ou les ivoiriens. Entendre leur vision du monde, c'est élargir la notre et c'est le meilleur moyen de ne pas se faire manipuler par la peur et par la haine.

Vous ne changerez jamais les choses en combattant ce qui existe déjà.
Pour changer les choses, construisez un nouveau modèle qui rendra l'ancien obsolète.
Richard Buckminster Fuller (1895-1983)

Traductions 2014 - 2016 des auteurs les plus traduits

samedi 18 novembre 2017

L’accord énergétique iranien avec la Russie a tué quatre oiseaux avec une seule pierre

Article original de Andrew Korybko , publié le 4 novembre 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

L’accord énergétique gigantesque de 30 milliards de dollars entre la Russie et l’Iran a simultanément atteint quatre objectifs essentiels aux grands objectifs stratégiques derrière le « Pivot vers l’Oumma » de Moscou.

Trilateral meeting of Vladimir Putin, President of Iran Hassan Rouhani and President of Azerbaijan Ilham Aliyev.Rencontre trilatérale entre Vladimir Poutine, le président iranien Hassan Rouhani et le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à Téhéran, le 1er novembre 2017 (PHOTO: KREMLIN.RU)

Le PDG de Rosneft, Igor Sechin, a annoncé que sa société avait signé une feuille de route pour investir 30 milliards de dollars dans le secteur iranien de l’énergie suite à la visite en République islamique du président Poutine pour entamer des pourparlers tripartites avec l’Azerbaïdjan. Ce coup de maître de la diplomatie énergétique n’aurait pas été possible sans Trump, qui aura éloigné les investisseurs occidentaux de l’Iran et poussé le pays à se rapprocher de la Russie. Cela a complètement inversé la dynamique prévue par l’administration Obama qui cherchait à réorienter l’Iran dans la direction opposée à travers les multiples concessions offertes à travers l’accord nucléaire de l’été 2015. Les « progressistes » de la politique étrangère de la Russie font des progrès rapides dans la réalisation de leur grand objectif stratégique du XXIe siècle : positionner Moscou comme la force d’équilibre suprême du supercontinent eurasien, accélérant ainsi la transition mondiale vers un ordre mondial multipolaire.

Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ?

Article original de James Howard Kunstler, publié le 6 novembre 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


Résultat de recherche d'images pour "zeppelin fire"

Monsieur Tout-le-monde, son oncle et l’oncle de la mère de son oncle croient que les marchés boursiers vont atteindre de nouveaux records cette semaine, et probablement parce que c’est le moment de l’année pour grossir, tout comme les dindes de Thanksgiving – avant leur abattage en masse.

Le nouveau président de la Réserve fédérale nommé par le président Trump, Jerome « Jay » Powell, « un type à faible taux d’intérêt », a été choisi parce qu’il est un clone de Janet Yellen moins les testicules, le plus insignifiant des suivistes de la Fed, avec toute une vie de garçon de courses dans les fourrés des avocats financiers comme un petit rongeur animé embrassant les troncs de tous les arbustes vivants pour le compte des firmes spécialisées en dépouillement d’actifs que sont les private equity (huit ans avec le groupe Carlyle, une pierre angulaire de l’État profond), tout à sa vie  d’insecte dans la riche litière de feuilles sous ses petites pattes très occupées.